Quatre semaines de cours pratiques et théoriques

Ma formation pour devenir boucher à commencée par une grande période au CFA de Joué les Tours. Quatre semaines exactement.

Afin de se préparer au CAP, nous étudions plusieurs matières :

  • la vente : qui consiste à acquérir les connaissances nécessaires pour la réalisation d’un acte de vente simple. Cela va de la présentation des produits à l’acceuil et conseils au client.
  • la PSE (Prévention Santé Environnement) : qui nous enseigne aussi bien les normes HACCP que le fonctionnement d’une chambre froide mais aussi la gestion de l’énergie, le traitement des déchets, les contaminations micro-biologique…
  • la techno : qui nous apprend la théorie sur le métier de boucher. Cela va des différents outils à l’organisation de son travail mais aussi la nomenclature, l’anatomie des animaux ou encore la préparation, cuisson des différents morceaux de viandes.
  • les TP (Travaux Pratiques) : nous sommes là au cœur du sujet puisque c’est ici, en laboratoire, que nous pratiquons le métier de boucher. De la coupe en détail à l’épluchage, du ficelage à la mise sous vide ou en vitrine.

Nous avons donc 8 heures de TP Boucherie par semaine. Et pour ma plus grande joie, et cela a été une vraie surprise, nous avons 6 heures de TP… Charcuterie !

Les TP de Charcuterie

Nous avons déjà réalisé pâté de campagne, saucisson à l’ail, rillons, rillettes de Tours (évidemment), pâté de foie, chipolatas, quiche aux oignons, quiche tourangelle. Un monde encore plus vaste auquel je m’attendais s’ouvre devant moi. L’objectif est simple savoir fabriquer des produits de charcuterie ou traiteur de base afin d’étoffer la vitrine de notre éventuelle futur boucherie.

Les TP de Boucherie

Nous avons travaillé durant 3 semaines la coupe en détail d’un AV5. Il s’agit d’un quart avant de bœuf coupé à 5 côtes. La 4ème semaine portait sur L’ART3. Il s’agit cette fois d’un quart arrière traité à 3 côtes. Nous aurons encore 2 semaines sur l’ART3.

En attendant de reprendre cette formation pour devenir boucher, c’est une semaine en entreprise qui m’attend et j’ai vraiment hâte de commencer.