Salon Ferme Expo 2017 à Tours et concours de boucherie

Ce week-end c’était le salon Ferme Expo 2017 à Tours. Il s’agit du salon régional de l’agriculture et de la gastronomie au sein duquel nous pouvions rencontrer des éleveurs de bovins, ovins, caprins, équins, volailles mais aussi tous les équipements et fournitures pour l’agriculture ainsi que tout ce qui touche à la gastronomie.

J’ai été particulièrement intéressé par un concours qui se déroulait dimanche matin. Il s’agit du Concours de découpe d’agneau organisé par le syndicat des bouchers.

Ballade au milieu des bovins

Il n’y a pas de salon agricole sans vache et Ferme Expo permet de rencontrer les races élevées dans la régions. La race allaitante la plus représentée est la Limousine, il y avait quelques Charolaises mais très peu. Du côté des races laitières, la majorité était bien entendu des Prim’Holstein mais j’ai pu croiser quelques Montbéliardes, Jersiaises et Brunes

Parmi tous ces bovins, une limousine à particulièrement attirée mon attention. Il s’agit évidemment de la gagnante du concours. C’est une vache, elle s’appelle Farine et à remportée le prix d’Excellence Limousine. Elle pèse la bagatelle de 950 Kg (plus que les charolaises présentes). Elle a été achetée par M. Doiseau, président de la Fédération de Boucherie d’Indre et Loire et propriétaire de la boucherie de Bléré.

Le concours de découpe d’agneau

Il s’agissait de la première fois que j’assistais à un concours de boucherie et ce fut passionnant. L’agneau est l’animal le plus technique à travailler en boucherie. Il est tout petit et la coupe réglementaire doit se faire au millimètre près. C’est aussi une viande fragile, plus on la touche, plus elle s’abîme. Ce concours de découpe d’agneau demande donc du savoir-faire, de la technicité, mais aussi de la créativité car lors d’un concours, il faut présenter son travaille sur ce que l’on appelle un tableau. Ce tableau doit mettre en valeur le travail réalisé et doit être décoré parfois selon un thème.

En tant que débutant dans le métier de boucher, je ne pouvais qu’impressionné par la qualité du travail des huit candidats qui participaient à ce concours. J’ai été impressionné aussi par les idées de décoration, en fait je n’avais jamais imaginé que l’on pouvait décorer des morceaux de viandes comme cela. Vous pouvez voir ci-dessous les huit tableaux finaux. Il y a une candidate que je connaissais puisque elle est formatrice au CFA, elle portait le numéro 6 et le plus jeune des candidats avait 17 ans et portait le numéro 2.

L’objectif de ce concours était de découper l’agneau selon la coupe conventionnelle, de réaliser une préparation bouchère d’agneau et de monter un rôti de bœuf dans l’aiguillette baronne. Le vainqueur est le numéro 7 suivi du 4 et du 8. Désolé je n’ai pas le nom des ces bouchers mais félicitations à eux et félicitations à tous les autres aussi car un concours ce n’est jamais facile. Perso, je trouve le rôti de bœuf de numéro 7 remarquable.